ROUGE CABANE

06 juillet 2017

Distribution des prix

J'aurais bien aimé pouvoir participer au petit jeu si sympathique initié par Marie Claude ,

sauf qu'ici, il y a déjà plus d'un bon mois que les roses ne sont plus de saison

alors qui récompenser en ce début de juillet ?

 ce mariage bleu safran des perovskia et achillée terracota ?

 

bleu safran

TERRACOTA

ou celui bleu pourpre de la lavande Hidcote Blue et des lysimaques

qui ici ne font pas les folles et restent sagement à la  place attribuée?

P1080366

si le prix du blanc existait , il serait décerné aux Annabelle avant la pluie

P1080300

quant à celui de la couleur

aux boules azurées des échinops ?

P1080415

ou à l'orange flamboyant des hémérocalles ?

P1080298

celui de la distinction irait assurément aux agapanthes

AGAPANTHE

c'est en bleu que je les préfère,  mais probablement en raison de l'exposition du jardin (Nord) ou

alors peut être parce qu'il n'y en a pas assez pour faire masse,

je trouve qu'elles ne ressortent pas comme je le voudrais

sauf peut être en accompagnement du physocarpus "diabolo"

P1080411"

 En faire des plans larges n'aurait servi à rien, on ne les voit pas !

du coup, pour remplacer un petit groupe d'iris qui défleurissement vraiment trop mal et

qui sont tout aussi moches une fois coupés, on va la jouer en blanc

car ici le blanc pour les mêmes raisons d'exposition tranche sur tout !

blanche

le prix de la bonne nouvelle à Anthony Bullivant

Plus de peur que de mal pour lui  : j'avais vraiment craint que soit comprise sa floraison en raison des gelées d'avril, mais ouf, il n'en est rien.. il a encore gagné du terrain cette année, si bien que l'hydrangea ayesha ,imprudemment planté à son pied est totalement englouti dans la masse des fleurs ... vous ne voyez rien ? c'est normal, il faut avoir le nez dessus pour apercevoir une tête ressemblant au lilas

ANTHONY BULLIVANT

Prix de la résistance à la chaleur aux heuchères et en particulier à celle ci, venant du Jardin d'Entéoulet,

outre le plaisir d'avoir un petit bout du jardin de Renée, je la trouve superbe au soleil couchant

(j'ai perdu son petit nom... du coup c'est l'Heuchère Renée...)

HEURERE RENEE

 Prix de la plante prometteuse au Teucrium hircanicum ouGermandrée iranienne

Vous savez, c'est le genre d'achat que l'on fait un peu au hasard dans une foire aux plantes et

comme souvent avec les plantes de la pépinière "les senteurs du quercy"

dont je ne peux que recommander la qualité et la diversité de la production

le hasard fait bien les choses !

P1080286

 

Tout de même une petite récompense à Rosier de Recht qui à la faveur de la bonne pluie de la semaine passée fait,

et c'est bien un des seuls, une remontée inattendue en ce début juillet

 

ROSIER ALICE

 enfin le prix du jury est décerné à l'unanimité

(pas difficile quand le jury ne se compose que de la jardinière de Rouge Cabane!!!)

à la pluie de la semaine passée

qui a requinqué le jardin et surtout fait reverdir l'herbe

P1080434

Chic ! je vais pouvoir tondre !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 16:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]


14 juin 2017

Le massif du fouillis

P1080029

Situé au fond du terrain, ce massif peine à trouver son identité ..

Crée dans les années 2000, le projet était d'en faire  une grande plate bande de rosiers

sorte d'écran coloré devant le talus en contre bas couvert de ronces et le bois tout proche qui ne m'appartiennent pas

mais dont je profite ... surtout des ronces !!

Je crois me souvenir que nous y avions installé de gauche à droite

Bloomfielf Abondance que j'ai longtemps confondu avec Cecile Bruner (toujours là)

boomfield abondance

Roxburghii (toujours là)

P1070969

 de même qu'Ispahan

ispahan

celui là, je ne me souviens pas de son nom ... de tout manière il n'y est plus

inconnu

 tout comme Vierge folle

vierge folle

ni celui ci qui est peut être Cécile Odier

cecile odier

et enfin Cornelia

cornelia

Par contre Trier est encore là

trier

avec Buff Beauty

buff beauty

Mais c'était sans compter avec les chevreuils qui tranquillement installés dans le roncier

n'avaient qu'un pas à franchir pour venir décapiter tous ces rosiers,

ce qui avait le don de rendre fou le jardinier ..

  Plutôt que de continuer  les emmailloter dans du grillage, solution la moins esthétique qui soit,

nous avons alors transplanté en lieu sécurisé tous ceux qui pouvaient encore l'être, ne laissant en place que les plus costauds

que faire de la place ainsi libérée ?

L'idée était de remplir l'espace par des arbustes et ou fleurs qui viendraient tenir compagnie aux rosiers restants

Eh bien jusqu'à présent, aucun des essais de plantation n'a été concluant :

ni les geraniums vivaces qui envahissent tout, ni les nepatas qui s'affalent, ni les spirées désordonnées, ni les cornouillers alba grillés par le soleil, ni les fleurs diverses et variées qui refusent de fleurir (cosmos, delphinium...) , ni les fenouils qui eux, poussent trop bien, ni même les phlomis russiliana pourtant donnés comme de véritables plantes chameau qui s'étiolent lamentablement au coeur de l'été...Seul pour le moment le Cotinus Grace tire son épingle du jeu ... Il est vrai que ce massif étant assez loin d'un point d'eau, je mesure chichement les arrosages..

si bien que règne une joyeuse ambiance de fouillis qui ne me convainc absolument pas

fouillis1

P1080055

 

fouillis

Hier, j'ai taillé autant que j'ai pu, retiré tout ce qui me paraissait inutile,

ce n'est pas encore ça mais déjà on y voit plus clair !

apres la taille

Reste maintenant à cogiter pour amener un peu plus de lisibilité à l'ensemble !

 

 

Posté par zabal à 07:00 - Commentaires [21] - Permalien [#]

24 mai 2017

Ceci n'est pas un blog

en pause

juste celui d'une jardinière suffisamment débordée

pour ne pas avoir le temps de prendre des photos de son jardin

P1070969

rosier roxburghii

et qui vous souhaite un très beau week end prolongé ...

et pour ceux qui vont faire la fête....j'en connais... j'en connais... ,

que la fête soit belle

il va faire beau partout !!!

Posté par zabal à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2017

Le messager des bonnes nouvelles

iris

 

Puisse la mythologie dire vrai !

et faisons confiance à la déesse Iris, messagère des dieux et toujours porteuse de bonnes nouvelles

car de bonnes nouvelles la jardinière de Rouge Cabane en a besoin

au vu de ce qu'elle voit et qu'elle ne vous montrera pas !

Les feuilles des lagerstroemia et du noyer  complètement grillées,

de même que celles du vénérable figuier  qui sont en mode salade cuite

Quant au bel hydrangea Anthony Bullivant qui fait la fierté du jardin en été, sa floraison est comprise !

Rien de bien grave en soi, le jardin va s'en remettre et ce n'est rien par rapport au vignoble

qui, lui, a bien souffert de ces gelées tardives !

Alors puisque Iris est chargée de porter de bonnes nouvelles,

il y a  une que je suis contente de fêter avec vous,

c'est celle de l'anniversaire de ce blog

4 ans

de partage, d'encouragements, de motivation, de belles rencontres, d'amitiés véritables !

Je sais tout ce que le jardin doit à ce blog commencé un peu par hasard le 1er mai 2013

et à vous toutes et tous,

un immense MERCI !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 12:00 - Commentaires [36] - Permalien [#]

11 avril 2017

On a beau s'y attendre

Ainsi que le disait récemment le Duo ( qui est momentanement réduit au silence en raison  de soucis informatiques) en réponse à un de mes commentaires, "on a beau s'y attendre ", chaque année c'est toujours la même surprise quand tout à coup, le jardin explose de partout !

En ce moment, c'est lui le Cercis siliquastrum qui occupe le devant de la scène..

Planté en 2008, il a pris rapidement une belle ampleur..

il va avoir droit à une petite taille en transparence après la floraison afin d'alléger le foisonnement du feuillage

MATIN

de ma fenêtre le matin

IMG_1120

hier soir avec le téléphone

Déjà, les feuilles !

arbre de judée

 

Même si le le printemps n'est pas ma saison favorite, préférant et de loin d'automne à qui je reproche néanmoins de précéder l'hiver ! tout comme je reproche d'ailleurs au printemps de précéder l'été qui, depuis deux ans, prend pour moi des allures de cauchemar rien qu'à la  pensée de la noria des arrosoirs...qui  a déjà commencé depuis quelques jours pour soutenir les dernières plantations de la fin de l'hiver :

un groupe de 7 tout jeunes "lagerstoemia indica nivea"

  plantés en cépée 

pour un jour ? ne plus voir en  été qu'un nuage de blanc (comme l'image chipée sur la toile )

lilas des indes

C'est pourquoi,  je ne plante plus au printemps ...

comment cela ?  je serais allée à la fête des plantes de Tauzia (voir ici le reportage de Cécile) )

sans rien acheter ?...

Impossible tout de même, la tentation était trop forte

mais

le petit craquage a été plus que  raisonnable

un Sedum, une Ballote, un Marrube et un Helicrysum selago  pour " le jardin de pierres"

jardin de pierres 

Une bonne nouvelle pour finir

le Cornus Eddie's white wonder, planté malencontreusement dans le petit bois au sol bien trop sec en été

déménagé l'an dernier, après un petit séjour en réanimation a repris goût à la vie !

cornus 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

collage

Milo, le nouveau chat de la maison

 Mais pour admirer la première rose de l'année

 cela méritait bien une accrobatie d'autant plus que la porte de la piscine était grande ouverte !

 

Fin de journée, il est l'heure de rentrer !

P1070743

fin de journée

 

 

Posté par zabal à 10:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]


13 mars 2017

Ici, comme ailleurs

le monde des jardins frémit..

d'impatience pour tous nos amis des contrées plus au nord qui rêvent de voir les affaires reprendre .

Cela ne saurait tarder

car  les vols des oiseaux migrateurs incessants depuis un mois en sont bien le signal

P1070474

et de plaisir pour nous, plus au sud,  qui à la faveur de quelques belles journées en février

et de la douceur ambiante voyons nos jardins s'animer..

P1070546

collage

Première tonte obligatoire

P1070515

 

Blanc pur des Prunus Spinosa (prunellier, épine noire)

qui, si on n'y prend pas garde, ont la facheuse tendance de bien drageonner

et de s'imposer là où on les attend pas

bois

elles, par contre, simplement issues de semis,

 peuvent se multiplier à l'envie, ce qu'elles ne se privent pas de faire

assurant longtemps l'animation des massifs proches de la maison et faisant ensuite office de couvre sol

P1070490

hellebore

 une touche de jaune

euphorbe

 des Narcisses " Ice King"

une réussite comme je les aime ...inattendue ..sans chichi puisque

plantés dans les grands pots il y a 4 ans, ils réapparaissent chaque printemps toujours plus fournis

sans que j'y fasse quoi que ce soit tout le reste de l'année à part évidemment couper les feuilles fanées.

narcisses1

Encore quelques jours de répit avant que les journées n'y suffisent plus

pour contenir l'explosion printanière !

 

P1070550

 

P1070516

P1070551

 

 

Posté par zabal à 23:30 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

08 février 2017

Eloge de la banalité

En  visitant des jardins en compagnie de leur propriétaire  tout heureux  de partager avec moi leurs trésors rares et insolites, je me dis qu'il (elle) serait bien déçu(e) en venant chez Rouge Cabane où il n'y a rien de rare ni d'insolite si ce n'est, mais là je n'y suis absolument pour rien, des affleurements rocheux que j'ai d'ailleurs au fil des années appris à aimer...

P1010758

Ne croyez pas que je ne sois pas sensible à l'insolite ou à la rareté sinon je n'aurais pas autant de plaisir à visiter des jardins mais le sol de Rouge Cabane y est totalement allergique préférant les  rustiques, les costaudes, les modestes, celles qui ne demandent qu'à pousser sans broncher ! c'est pourquoi, j'ai  été intriguée par un article  de  Bénédicte du Jardin des mille temps découvert via le blog  Au gré du jardin de  Maryse . 

Un article sur un arbuste que je suis condamnée à aimer puisqu'eux aiment le jardin

les elaeagnus ebbingei ,

mais Bénédicte, qu'avait elle à en dire ?

Réponse sans appel !

J''avoue, je ne les aime pas, j’en vois partout dans les haies taillés au carré et je les trouve tellement laids et communs…"

commun ! le mot était laché! 

commun : mot à connotation péjorative,  synonyme d'ordinaire, banal, vulgaire, sans distinction selon la définition du CNRTL

 C'est cet aveu qui m'a soufflé l'idée de vous parler de mon envie de réhabiliter le commun, le banal

Pourquoi pas se donner comme challenge de réussir son jardin avec  des plantes communes, banales ?

C'est ce qui m'a d'ailleurs mis sur les routes de l'Aveyron cet été pour aller visiter le jardin de la Mothe dont j'avais lu un article fort intéressant dans le N°29 (avril 2016) de la revue l' Art des Jardins . Dans ce jardin, la propriétaire qui souhaitait " créer une ambiance sympathique toute l'année" a misé sur des "espèces banales telles charmille, laurier,  laurier tin,  fusain,  phlomis, aubépine, romarin, troène mais en les taillant de facon originale, soit en tunnel soit en parasol"
un petit aperçu ...

 

P1060397

P1060407

P1060408

P1060417

(les fleurs ne sont pas absentes mais regroupées dans un ilôt jardin qui leur est dédié)

Cette visite m'a confortée dans l'idée que l'on pouvait donc réussir un jardin même avec des plantes banales!

Preuve en est, ce jardin a été labellisé "Jardin remarquable" en 2013 !

Alors oui à la banalité assumée  dans mon jardin  !

P1060894

en vrac : buddleia  lonicera nitida, cotoneaster,  chalef, romarin, fusain....

P1070460

eleagnus git edge

P1070450

encore un chalef derrière la ronce !

P1030834

P1070051

choisya et euonymus japonicus

P1070118

en fond .. érable champêtre, frêne, chêne commun ..

là encore, assumer la présence de ces arbres communs de belle taille

même si la tentation a été forte de les remplacer

par des espèces plus nobles  mais que je n'aurais connues à l'age adulte

et qui ne se seraient peut être jamais acclimatées ici !

Alors après avoir planté  sans succès des plus " originales" mais qui souffraient pour finir par succomber, j'ai fini par me rendre à la raison pour n'accueillir désormais ici que celles qui ont l'heur de s'y plaire et tant pis, si elles sont qualifiées de banales !  Certes quand je visite un jardin où à chaque détour je tombe sur une merveille originale, je ne dis pas que la tentation n'est pas forte de craquer à nouveau mais bon j'essaye de m'en tenir à cette nouvelle ligne de conduite.. et au moins je "n'assassine" plus de pauvres plantes qui n'ont rien demandé à personne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 23:00 - Commentaires [39] - Permalien [#]

19 janvier 2017

Mon fil rouge

eh bien non ce n'est pas lui, le fil rouge

d'autant plus que ce cornus " Baton Rouge" vieux de 20 ans a lâchement abandonné le jardin cette année ...

Encore splendide l'hiver dernier ,

  il ne s'est pas remis de sa  coupe printanière  peut être un peu trop radicale ?

J'en ai été bien désolée car il illuminait,en hiver, le fond du terrain

P1010523

donc le fil rouge du jardin c'est ... et je n'ai même pas peur de le dire... le jaune

 

 Pour une raison qui m'échappe, la couleur jaune n'a que fort peu d'adeptes sauf peut être au printemps...

Un pépiniériste à qui je posais la question m' a fait une réponse étonnante :

c'est parait il parce que ce ne serait pas une couleur chic !

bon j'assume de ne pas avoir un jardin chic !

S'il n'est évidemment pas question de faire, comme on en fait des blancs, des jardins jaunes ....

encore que !

car j'avais vraiment aimé  au Festival des Jardins à Chaumont en 2014 "le toucher d'or"

chaumont

chaumont 2015

 

quoi de mieux  que quelques pointes de jaune 

pour accompagner

le gris du minéral ici omni présent ?

d'ailleurs la mousse elle même l'a bien compris en s'éclairant de jaune

P1070392

réhausser le gris des feuillages

jardin de pierres

P1070441

P1070442

P1070427

P1070412

 

et j'ai beau ne pas aimer les conifères, je suis bien obligée d'admettre que

ce chamaecyparis lawsoniana (dont je n'ai jamais su le nom )

est incontestablement le point focal de la rocaille

 

conifère

 

 éclairer le fond du terrain

 

P1030118

 c'est la couleur des 4 saisons

P1020017

P1060433

P1040375

 

P1070434

 Alors pour toutes celles et ceux qui pourraient changer d'avis,

un petit florilège des jaunes du jardin

florilège1

 

osmanthe

solidago

florilège

 et si je ne devais en choisir qu'une ce serait celle là

Madame Berard

P1040701

 

 alors autant dire que je ne cache pas ma joie de lire dans le catalogue printanier de "Promesse de fleurs"

que le jaune est la couleur 2017 !!!

 

 

 

Posté par zabal à 17:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 janvier 2017

Meilleurs voeux

voeux 2017

Posté par zabal à 08:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]

23 décembre 2016

Noël

noel 2016

Posté par zabal à 08:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]