ROUGE CABANE

20 novembre 2016

Feuilles à terre, retour de la jardinière

 

P1070154

 

Une crise de léthargie plus tard, un besoin de prendre un peu de distance avec le virtuel au profit de visites d'amis et de jardins,  ajouté à cela un goût  très prononcé pour la procrastination et voilà un automne qui aura filé comme un éclair sans que Rouge Cabane ait parlé de son jardin. Heureusement que ses amies Francoise ( le jardin des violettes) et Ingrid (le jardin d'ingrid) sont venues à la rescousse pour le faire à sa place ! Un grand merci à elles deux, car vous le savez bien, c'est toujours à travers le viseur amical de ses visiteurs que l'on porte un regard différent sur son jardin ... eh oui !  à force de tourner et virer dans le le jardin, j' ai l'impression de toujours faire les mêmes photos....

Celles ci par exemple, je les ai archi montrées !

 

P1070109

P1070113

P1070117

P1070129

P1070157

Du coup, déjà que je n'aime pas trop faire de photos, qu'en plus mon appareil est un peu cassé

autant vous dire que j'ai peu de souvenirs de cet automne

  alors c'est à l'oeil bienveillant de  Francoise que je vais emprunter ces clichés qui complètent

ceux déposés sur son blog !

16 11 2016 (41)

16 11 2016 (52)

16 11 2016 (76)

et dans la rubrique " à deux, on est plus fort"

 sous le regard attentif de Françoise,

Rouge Cabane fait l'Heptacoidion miconoïdès

16 11 2016 (89)

c'est qu'il faut trouver trouver une place de choix endroit à

ce bébé bouture d'heptacoïdion du jardin des violettes

IMG_1808

arbre de l'amitié , arbre souvenir d'une belle semaine

petit arbre qui deviendra grand

alors rendez vous dans 8 ans pour savoir s'il a rattrapé son ainé !

 

 à très vite maintenant les ami(es) des blogs!

je reviens vous rendre visite et vous faire un petit coucou !

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 11:30 - - Commentaires [44] - Permalien [#]


02 septembre 2016

Lorsqu'il pleut le 3 mai, Point de noix au noyer

nous apprend le diction

Ouf ! on l'a échappé belle

comme il ne pleuvait pas (déjà pas !!!) le 3 mai

( je ne vous demande pas de me croire sur parole ni d'aller vérifier auprès de Météo France)

puisque je peux vous en apporter la preuve en image

car à cette date j'étais dans ce beau jardin-ami ouvert sur un sublime paysage du Périgord

P1050570

 jardin de la Chartreuse de Conty

 

 les noix sont bien au rendez vous, plus encore peut être que les années passées

P1060475

 Pourquoi me focaliser sur des noix, me direz vous ?

Eh bien  tout simplement parce qu'en ce moment il n'y a guère d'autre chose à voir

et que je ne peux montrer ce qui n'existe pas ou plus.

En toute bonne logique ne serait ce pas la période

où les rosiers nous offrent une belle remontée ?

où les solidagos, anémones du japon, asters et autres merveilles de l'automne

se préparent à habiller le jardin?

où le feuillage de l'acer Autumm Blaze

 planté avec amour cet hiver pour sa couleur particulièrement flamboyante en automne

commence à nous enchanter ? Encore faudrait il pour ce faire que toutes ses feuilles ne soient pas déjà à terre...

Hélas, tout ce petit monde est aux abonnés absents.

Je ne vais pas m'appesantir une fois encore sur le manque d'eau... encore que... je me demande bien si ce n'est pas encore pire que l'an dernier où une pluie bienfaisante fin août avait finalement sauvé l'automne. Rien de tel à l'horizon et je sais déjà que les floraisons de septembre sont fortement comprises...

 Enfin  je suis lasse de vous présenter toujours les mêmes clichés

P1060441

P1060438

P1060343

P1060357

alors aujourd'hui pourquoi ne pas vous conter l'histoire du noyer

P1060461

Planté au milieu des années 80

 il a été notre toute première et assez longtemps seule plantation 

Pour la petite histoire donc, nous avions entendu dire que les noyers américains, plus productifs, avaient tendance à supplanter les noyers du Périgord... En souvenir de vacances heureuses dans le Périgord longtemps avant de venir nous installer en Gironde et surtout en bons néo ruraux "bobo" que nous étions alors, nous avions pensé contribuer à la survivance de l'espèce indigène en en plantant un. Avec le recul, je pense que nous avons du bien faire sourire le pépiniériste en lui racontant ce qui nous motivait ...il nous a donc vendu un noyer du Périgord... mais nous étions tellement ignorants en matière de jardinage que s'intéresser à la variété ne nous est même pas venu à l'idée ... si bien que 30 ans après, je serais bien incapable de dire s'il s'agit de "Franquette", "Ronde de Montignac"," Corne du Périgord "....

 

jardin 1992

suivez la flèche rouge... nous sommes en mai 1992. Ce sont les presque débuts du jardin...il faut s'appliquer pour voir la frêle silhouette du noyer

(au fond, un chêne fragilisé par la tempête de 1999 qu'il a fallu abattre en 2005 )

C'est totalement au hasard que nous l'avons planté à cet endroit ..et comme le hasard fait bien les choses, nous avons du sans nous en douter le moins du monde passer entre deux rochers. Les notions de structure, de perspective nous étaient totalement étrangères. Finalement c'est bien l'innocence en matière de jardinage; on ne se pose pas de questions, on ose tout... et en plus bien souvent cela fonctionne...

jardin2000

2000... la situation est encore sous contrôle !

Maintenant son envergure atteint les 10 mètres et c'est bien trop tard pour se poser la question de la pertinence d'une telle plantation.

P1060472

 

Certes, le jardin est loin d'être petit, mais le noyer a pris une telle ampleur et occupe un tel espace qu'il en réduit la perspective. Comme en plus, ce n'est pas un arbre qui accepte volontiers la taille, reste à faire avec. Ces derniers temps, j'ai lu que je ne suis pas la seule à connaître la problématique du développement des arbres ... n'est ce pas Sophie (un jardin c'est tout), n'est ce pas Maryse ( au gré du jardin) mais comment imaginer, quand de surcroît, on est totalement néophite en matière de jardin qu'un jour petit noyer deviendra grand..?

On lui pardonne volontiers surtout aux heures les plus chaudes de la journée ...même si, à en croire la rumeur, l'ombre du noyer serait néfaste pour y faire la sieste ... je respecte volontiers les croyances populaires mais faute de preuves réllement convaincantes, j'use, voire même abuse ces derniers temps, de la chaise longue... et puis d'abord, je ne m'y m'assoupis pas, me contentant juste de lire ...

P1130489

(cliché été  2013 )

 

Pas mal non plus dans ses habits d'automne ?

P1040523

et last but not least, il produit bon an mal an environ 40 kg de bonnes et belles noix..bio de surcroît

à raison de 4 à 5 noix par jour dont les bienfaits sont avérés

  il assure donc sans problème ma consommation annuelle

bref, vous l'aurez compris, j'ai une tendresse particulière pour ce noyer.

 

 

 Psitt !! A celles et ceux qui ont laissé un gentil commentaire sur le dernier message, je réclame à titre tout à fait exceptionnel votre indulgence pour ne pas avoir su trouver le temps et l'énergie d'y répondre...

 

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 23:30 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

14 juillet 2016

Et pour la couleur ?

Blert , c'est bien Blert !

sauf qu'ici le plus difficile n'est pas de choisir car les deux me vont !

 

 collage

d'année en année, la touffe de chardons (Echinops ritro) s'étoffe,

plantée dans le jardin sec

P1050908

ils font le spectacle avec

les perovskia

P1050904

(Noter une interprétation toute personnelle de mes petits enfants

qui ont jugé que les stipa (toutes les stipas de ce massif !)  auraient bien meilleure allure avec une coupe au carré !!

et dire que je ne trouve jamais, quand je les cherche, mes ciseaux de jardin !  pas de chance ! eux les ont trouvés!)

 les agapanthes

P1050886

les Cupidones ( Catananche caerulea)

P1050922

Rozanne

P1050923

Ceratostigma

P1050924

et quand je vous disais que c'est encore vert !

P1050943

Petit clin d'oeil à Magali (Sable Emouvant) pour lui dire que je suis ravie de partager sa faute de goût

pour le orange et bleu

P1050871

Petit clin d'oeil également au duo 


P1050907

car  ici aussi c'est la semaine du sécateur

pour redonner un peu de forme aux arbustes qui ont pris leur aise pendant mon absence

et ce ne sont pas  les Macleaya cordata qui diront le contraire !

P1050948

 

 

 

Posté par zabal à 21:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]

03 juillet 2016

Au chômage, les arrosoirs !

et surtout, je ne vais pas les plaindre...

P1050855

parce que pour tout vous dire, pour la jardinière que je suis n'aimant guère les jardins des pays secs

je ne suis pas encore remise de cet "affreux" été 2015

où le bal des arrosoirs a demarré le 15 avril pour ne cesser que fin août !

et ce, juste pour soutenir et ne pas perdre des végétaux

choisis selon mes goûts et non pas en fonction du terrain

Eté 2015 .. épiphénomène ? ou au contraire  prémices d'une évolution inéluctable 

devant me conduire à reconsidérer mes choix en matière de palette végétale

et apprendre à jardiner avec la sécheresse ?

J'y ai beaucoup réfléchi cet hiver et c'est cette perspective qui m'a guidée

dans le choix des plantations autour du pavage

P1050782

Rien que du très très classique mais au moins l'assurance de la réussite

P1050796

Achillea "Terracotta"

que j'avais jusqu'à présent un peu boudées

peut être parce qu'elles me rappelaient trop les bouquets secs poussièreux des années 70/80

c'était un tort parce que poussant parfaitement à l'état sauvage, les variétés horticoles ne pouvaient que prospérer

 

et puis, j'ai abandonné (enfin presque !) l'idée d'un sous bois jardiné tel que je l'avais rêvé car 

j'avais juste oublié que ce que j'avais planté réclamait un sol profond et frais !

alors au revoir,

le cercidiphyllum japonicum parti rejoindre un jardin ami

le cornus Satomi  qui a rendu l'âme

et les Viburnum gourmands en eau

mais je n'ai pas réussi à renoncer aux hydrangéas

 bien installés maintenant (3 années ont tout de même été nécessaire!)

P1050859

P1050858

Hydrangea hayes stardust

 

ALORS

 s'il n'y avait pas eu ces épisodes pluvieux dramatiques pour certains

je me serais totalement réjouie de ce printemps pluvieux

qui va si bien au jardin et à la jardinière qui de surcroît a été obligée

 de  l'abandonner quelque temps

P1050746

P1050768

P1050764

P1050787

Alors trop contente de l'avoir retrouvé si en forme,

je continue à le laisser vagabonder à son aise

remettant à plus tard les indispensables tailles de rafraichissement

 P1050770

P1050761 

P1050800

Beau dimanche à vous tous !

 

Posté par zabal à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 juin 2016

Union libre

Cette année, en mai, je n'ai pas fait ce qu'il me plaisait...

et nous avons vécu notre vie, le jardin et moi, chacun de notre côté.

Je ne lui ai pas donné le choix,

alors, pendant que de mon côté,

j'étais absorbée ailleurs,  lui est resté ici à m'attendre

 Quand j'avais un peu de temps à lui consacrer,

il avait tellement de choses à me montrer

que je ne suis pas parvenue à suivre

 

 au vol quelques  rosiers !

 

neige d'avril

Neige d'avril qui partage avec Madame Berard toutes mes faveurs

P1020549

Mme Berard

 

berard et neige d'avril

toujours les mêmes unis pour le meilleur

meli melo

petit meli melo

P1020622

les deux Grootendorst Pink et White (que je préfère !)

 

P1050690

 

rosier

Roxburghii

P1020628

Phyllis Bide

P1020632

et celui là ? comment se nomme t-il ? se pourrait il être Diamond Jubilee ?

 

P1050664

"Trier" avec sa copine 'Buff Beauty"

 

 quelques iris au passage

 

P1050618

P1050661

 

 Un petit bois  enthousiaste

 

petit bois

 et un Cornus Kousa  qui n'est pas en reste

 

P1050672

de même que les cistes

P1020541

heureusement oserais je dire, il m'a pardonné cette négligence,

en captant à son profit , toute la pluie qui est tombée sur lui

 

et moi, je lui pardonne bien volontiers ses herbes folles

P1050674

P1050704

P1050643

et tourne pudiquement la tête pour ne pas les voir !

P1020639

Merci de ne pas me tenir rigueur en ce moment

d'être absente sur les blogs amis

et de ne pas répondre à tous vos commentaires..

 

Posté par zabal à 14:30 - Commentaires [27] - Permalien [#]


01 mai 2016

Dénouement de l'intrigue minérale

Souvenez vous, c'était au cours de l'hiver 2013/14

où je me demandais

espace 3

 

depuis,  deux hivers et un été sont passés

et voilà !

final

 

pavage1

 

 

pavage6

 fin de l'histoire !!!!

 

Mais me direz vous  : ce n'est pas ce qui était prévu au départ ?

OUI ET NON

pour celles et ceux qui prennent l'histoire en route, la genèse détaillée de l'histoire est ici

Petit zoom arrière

Hiver 2013/14

Si je me demande comment aménager cet espace d'arrivée de manière à

nettement matérialiser l'entrée du jardin

la réponse est moins évidente

Impossible de créer des ilôts de plantations

car les pavés ici ne sont pas sous la plage mais sous les pâquerettes

vestiges d'un temps où il fallait accéder sans encombre

à des bâtiments agricoles disparus depuis belle lurette

 

IMG_3638

 Mais grâce à une belle rencontre avec la paysagiste

de mon jardin en ligne 

le projet était ainsi défini

 

Jardin H+®l+¿ne Dussourd80 

 

nous formions donc  l'hypothèse (optimistes que nous étions !) 

que la zone pavée  correspondrait à la zone blanche ci dessous

 

mon jardin en ligne 

les sondages étaient prometteurs

sondage prometteur

 

Du rêve à la réalité

la réalité hélas ne correspondait au schéma

 

realite

Voilà où j'en étais arrivée au début de l'été dernier

un bout de pavage qui ne menait nulle part

du rocher sur tout le côté gauche

 

realite en image

the least but not the last

en raison de la présence à gauche et à droite des arbres

des racines à foison

des rejets de cerisiers partout

et en cas de pluie un effet mare dans l'espace pavé

(logique : le terrain est légèrement en pente et l'espace pavé en creux)

mare et racine

 

 Mais bien pire que tout, il y a eu la question qui fâche

quelle va être la raison d'être de ce bout de pavage ?

 

raison d'être

 

et j'ai eu beau chercher des exemples qui auraient pu me servir de source d'inspiration :

un pavage au milieu de nulle part , cela n'existe pas

c'est soit un cheminement, soit une cour  entourée des bâtiments ...

d'ailleurs c'est ainsi que l'avait défini la paysagiste : "une sorte d'alcôve". 

Je vous épargne par quelles affres, je suis passée...

  Comment  donner du sens à tout cela ?

résoudre les problèmes techniques (rocher, racines, effet de mare ), matérialiser l'entrée sans renoncer au pavage 

je ne voyais qu'une solution (il n'y en avait peut être d'autres mais je ne les ai pas trouvées)

DEPLACER LE PAVAGE DEVANT LA PORTE FENETRE

EN L'ENTOURANT D'UNE ZONE DE PLANTATION

vite un dessin !!!!

schéma général

Action

 Tout l'hiver j'ai extirpé les pierres pour mieux les  transporter et les reposer

 devant la porte fenêtre autour du rocher existant

P1040949

puis enfin est venu le temps de délimiter  les zones de plantations

et choisir la palette végale  dont je vous parlerai la prochaine fois

 

Se matérialise ainsi l'entrée du jardin entre ilôts à gauche  et petite charmille à droite

qui à terme dissimulera les véhicules en visite !

P1050488

fin de l'intrigue !

et   aujourd'hui 1er Mai,  début  la saison 4 

Pour fêter cela

deux nouvelles recrues

acquises à la pépinière "le jardin en marche"

deux conseils : si vous les voyez à l'affiche d'une fête aux plantes, allez y

mais allez y sans chéquier ou carte tant les tentations sont multiples !!

podocarpus nivalis "blue Gem"

 

podocarpus nivlis blue gem

Spirea betulifolia "Tor Gold"

 

spiree betulifolia Tor gold

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

..

 

 

 

 

 

Posté par zabal à 06:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

16 avril 2016

Symboles printaniers

Si une hirondelle à elle seule ne fait pas le printemps,

il y a dans le jardin en cette période de l'année des signes

qui ne trompent pas et qui nous prouvent que

le printemps est bien installé !

En sont le symbole

l'arbre de judée ( Cercis siliquastrum)

qui selon la légende, serait l'arbre dans lequel Judas se serait pendu après avoir trahi Jésus Christ.

P1050394

les Viburnum

il y a les pressés de fleurir

 V. carlcephalum le rescapé en fleur

au moins depuis 3 semaines

carlcephallum

ceux qui sont très en forme cette année

V. plicatum Saint Kerne

viburnum st kevern

tout comme le V. plicatum Mariesii

 

mariesii

les paresseux

V. rotundifolium

Je me demande bien pour quelle raison celui qui jusqu'alors avait toujours

été la star du jardin en mai a si peu de fleurs cette année ?

A t'il trop souffert de la sécheresse l'an dernier?

Serait il trop vieux ?

 

P1050383

V. Pop Corn qui n'a fait que trois fleurs

( il faut dire qu'il a migré du petit bois en des lieux plus propices

pour bénéficier si besoin est d'un bon arrosage cet été)

pop corn

les spirées

Goldflame, White Gold et Magic carpet

spiree

les plantes champêtres

Bouillon blanc, bourrache, ajugas sauvages et lamier orvala

 

bouillon blanc

Les Iris

P1050418

les pivoines arbustives

pivoine

les acanthes

bien utiles pour meubler les endroits où la tondeuse n'aime pas passer

qui sont gigantesques ce printemps

 P1050416

l'an dernier à la même date, il était déjà nécessaire d'arroser !

ouf cette année, rien de tel...

une bonne petite pluie régulière associée à de la douceur fait un peu courir la jardinière

pour ne pas se laisser envahir mais c'est si bon de voir le jardin rempli de ces symboles printaniers

P1050415

jusqu'au  club des 5 jaunes demandés par Marie Claude

 

Physocarpus "Golden nugget"

P1050434

(coreopsis ) corêtre... (merci Florence!)

P1050437

spirée "white gold"

P1050477

 jeune feuillage du tilleul

tilleul

Hypericum "Golden Beacon"

P1140800

berberis thunberghii tiny gold

P1050440

 

Profitez bien de vos jardins !

 

 

Posté par zabal à 22:30 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

02 avril 2016

Tout oublier

Quand je vois le jardin si plein de dynamisme,

jardin

massif

 

P1050143

laurier portugal

j'oublie l'été 2015 :

l'herbe en mode paillasson

les plantes assoiffées, avachies ...

les aller et retour incessants avec un arrosoir à chaque main

tout en espérant , le pire n'étant jamais certain, que l'été à venir

ne nous laissera pas le même souvenir cuisant

Mais pour le moment, le jardin qui lui aussi, a oublié ce qu'il a vécu

se prépare pour le grand show printanier

 

les fleurs de l'érable qui se balancent doucement sous l'effet de la brise printanière

erable

le mahonia exhubérant qui fait toujours son effet

mahonia

la pivoine arbustive particulièrement précoce cette année

pivoine arbustive

la rocaille qui commence à prendre ses aises

rocaille1

 

rocaille

la promesse d'une belle floraison pour le viburnum carlcephalum qui

revient de loin.. le porte- greffes (viburnum lantana ) avait sournoisement pris le dessus sans que je m'en rende compte

et commençait à l'épuiser : une taille radicale du porte- greffes a tout remis en ordre

viburnum carcephallum

l'amélanchier tout en finesse

amelanchier

le chimonanthe praecox farceur.. planté depuis 20 ans, il n'a jamais voulu fleurir

 

chimonanthe

un nouvel arrivant au jardin

le photinia "marble pink"

on ne devrait jamais dire "fontaine je ne boirai pas de ton eau",

vu, trop vu, j'avais toujours refusé d'accueillir un photinia au jardin

mais le rosier "Madame Bérard" qui débourre si joliment, commençant, vu son grand âge, à faire trop de bois

ce nouveau photinia, moins rouge, que le "red robin" va habiller sa base : ton sur ton

photinia

Chez Rouge Cabane, finalement on aime bien les trio classiques

(Cotonester franchettii, euphorbes robbiae, cognassier du jardin)

trio

 

Alors pour le moment, tout va bien !!! la haine ce sera pour plus tard !

 

Posté par zabal à 22:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

29 février 2016

Et en plus, il faisait beau

Quelle aubaine, ce jour de plus pour les jardiniers chanceux dont je fais partie.

D'ailleurs, pour tous les autres que le devoir appelait  aujourd'hui

et qui ont du poser à regret sécateur, cisaille et bêche,

ce 29 février aurait du être férié

 afin de pouvoir le mettre à profit pour s'avancer dans toutes les tâches

qui ne manquent pas en cette période de l'année !

Pour fêter cela, le soleil était même de la partie,

alors, entre deux coups de cisaille,

prendre le temps de poser son regard

sur les floraisons du jardin !

 

hellebore 1

hellebore

mousse

En plantant, deux amandiers l'an dernier, j'étais un peu dubitative

craignant qu'un coup de froid tardif mette en péril leur floraison

il n'en est rien !

 

AMANDIER

Et pour compléter le décor, la vue sur la  petite église du village,

 cachée en été par les feuilles des arbres,

 

P1010728 (2)

Posté par zabal à 23:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]

09 février 2016

Un jardin coloré en hiver

C'est, Cécile,  la jardinière du blog un nouveau jardin (jardin très prometteur  dont on attend avec impatience le premier printemps)  qui, en publiant un très beau reportage sur la roseraie de Surgères,  vient de me souffler l'idée de vous présenter ce très joli petit opuscule paru il y a déjà quelque temps...

 

jardin colore en hiver

Assez novateur au moment de sa parution (2006) car on imaginait moins facilement alors,

que des jardins puissent être beaux en hiver,

la question ne se pose même plus tant nous sommes désormais convaincus

que la couleur n'est pas réservée qu'à la belle saison.

 Cet ouvrage  m'est particulièrement cher car un des jardins présenté appartient

à la  famille de l'amoureuse d'un de mes fils...

trop de chance pour moi ! (et pas que pour le jardin!)

  Anne Marie du "jardin des grandes vignes"

en a fait un très beau reportage, bien meilleur que celui du livre.

Vous imaginerez facilement comme il est présent en hiver !

Ce livre bien que petit par la taille fourmille d'idées et de suggestions de plantes pour habiller nos jardins en hiver.

 quelques  exemples parmi tant d'autres....

P1040845

 Nandina "fire power"

P1010523

Cornus "sibirica" en compagnie d'une lavatère barnsley

P1040924

 Trio composé d'un viburnum davidii, d'un hellébore fétide 

d'un eleagnus limelight  et un buis panaché

P1040958

berberis darwinii

P1040892

 hellébore "HGC Maestro" mais il y en a tant d'autres !

P1040961 (2)

choisya "aztec gold" qui vient de rejoindre récemment le jardin

P1040829

viburnum bodnantense

P1040917

 lavande dutch et stipa tenuifolia

Que celles et ceux qui n'ont pas été cités ici me pardonnent !

 tout comme j'essaye de pardonner à

l' hamamélis "Jelena" de bouder alors qu'il est si beau chez les autres

  et au Chimonanthe praecox de n'avoir jamais fleuri en 20 ans

sans que personne n'ait jamais pu m'en donner la raison ... si vous avez des suggestions, je suis preneuse !

 

Posté par zabal à 21:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]