qui offre une palette de couleur surprenante au fur et à mesure de l'éclosion des fleurs,

passant du jaune au rose puis virant enfin au rouge

P1020535

qui supporte sans broncher la chaleur du sud ouest

 aussi bien au soleil qu'à  mi -ombre

qui offre une floraison abondante et ininterrompue durant de longs mois

P1030164

qui a un jeune feuillage pourpre virant au vert

P1030168

qui défleurit avec finesse et élégance, si bien qu'il est inutile de passer un temps fou

à supprimer les fleurs fanées sans en plus se faire agresser par des épines redoutables

P1030172

qui n'est jamais malade et ne réclame que peu de soin

qui est délaissé par les chevreuils ! du moins pour le moment...

et qui, s'il était parfumé, serait plus que parfait

Ce rosier " chinensis "mutabilis" introduit en europe vers 1894

est dans le jardin depuis quelque temps déjà

et je le trouve tellement épatant que l'an dernier, j'en ai planté 5 autres pour habiller le tour de la piscine.

Il y a beaucoup d'autres rosiers chez Rouge Cabane, mais ces rosiers presque tous issus de boutures donnés autrefois par des amis, aussi beaux qu'ils puissent être, n'ont pas les qualités que je demande maintenant à un rosier...Durant la courte période (15 jours tout au plus aux environs du 20 mai...) , où ils habillent le jardin, je suis comme vous toutes et tous, émerveillée par tant de beauté. mais qu'il arrive de la pluie comme il y a deux ans, ou un coup de chaud comme cette année, et la magie se transforme pour moi en cauchemard... car je ne trouve rien de plus laid que toutes ces fleurs fanées

P1030259

(un imposant Ghislaine de Féligonde)

et rien de plus astreignant que de passer de longues heures à les supprimer... et je ne vous dis rien des maladies qui sournoisement les attaquent en dépit des soins que je leur apporte. En jardiniers inéxpérimentés que nous étions alors, nous avons pris ce que l'on nous donnait sans nous demander s'ils étaient adaptés à notre sol, à notre climat, remontants ou non... et il y a peu finalement que j'ai découvert au fil de mes lectures qu'il y avait "des rosiers qui osent défier la canicule ... à l'enseigne des rosiers "Nabonnand" (Art des jardins , Printemps 2010).  Heureusement le hasard faisant bien les choses, quelques uns des rosiers du jardin, chargés du souvenir des amis et chéris à ce titre, sont malgré tout adaptés aux conditions climatiques du sud ouest. Il va ainsi que Buff beauty et Félicité et Perpétue dont j'ai parlé dernièrement mais également

 Madame Alfred Carriere

P1020621

Rosier  de Rescht (qui pour moi s' appelle rosier "Alice"....)

P1020607

,

 Trier

P1020605

et ce fou de  Bansk (rosa banksiae)

P1020369

(photo prise le 4 mai)

 un autre, chipé un jour dans un massif de station service d'autoroute ! un meillandécor "Alba" peut être ?

a l'heur de répondre à mon cahier des charges, du coup, je l' ai bouturé sans compter,

et dispersé un peu partout

P1030031

P1030099