Si Juillet, c'est, comme je l'avais dit l'an passé, c'est le mois du flou

P1130883

P1130881

C 'est aussi, bien qu'une bonne  partie du jardin soit économe en eau,

P1130549

 le rendez vous incontournable avec la noria des arrosoirs  afin de soutenir ce qui, été après été,  peut presque apparaître comme une hérésie au vue de la situation du jardin. Sauf que le coeur l'emporte sur la raison et que je n'arrive pas encore à renoncer  à ce qui était, quand j'ai pu consacrer mes journées au jardinage, mon rêve de jardin  à savoir un sous bois où s'épanouiraient moult hydrangeas.

P1130971

C'était faire fi de la réalité car si sous bois, il y a bien, c'était ne pas vouloir admettre que faute de fond, le sol est en été tout,  sauf frais et que les hydrangeas restants ( car il en reste !) ont besoin en permanence d'être assistés en eau et ce ne sont  pas les  réserves que j'arrive à constituer en hiver qui  suffisent à tenir l'été.

P1130893

P1130894

 

Au départ, éparpillés dans tout le jardin, ils ont été regroupés au nord derrière la maison

ou l'annexe   et bénéficient (quand il y en a !) de la pluie des toits

 

P1130931

P1130932

Annabelle

P1130912

Précioza qui tire péniblement son épingle du jeu

P1130943

Ayesha

P1130974

Santiago ? et un Paniculata ?

P1130980

Anthony Bullivant toujours plus volumineux

qui dans quelque jours va exploser

Je ne me resous pas à le tailler ... pourtant cela devient nécessaire

P1130909

Great star soutenu fort heureusement

par le miscanthus sinensis variegata et le physocarpus  opulifolium schuch (merci au gré du jardin)

D'autres encore qui sont si souffreteux que je ne veux pas vous en imposer la vue...

Je sais donc qu'à terme, leurs jours sont comptés car que deviendront ils

en cas d'interdiction d'arroser ?... et je sens de plus en plus peser cette menace sur leurs inflorescences

Heureusement le jardin de Rouge Cabane bénéficie de la chance inestimable

de ses grands arbres qui ombrent une partie du jardin,

P1130946

protégeant ainsi des végétaux plus sensibles , ici le Cornus Kousa

P1130934

Je me prends à penser qu'il n'est pas évident, que les mêmes plantations

effectuées pour certaines il y a presque 40 ans sans le moindre souci à l'époque

auraient aujourd'hui la même réussite

 

Autre rendez vous de juillet qu'est, depuis quelques années,

celui  tant attendu de la semaine de visites de jardins avec

le petit club qu'on ne présente plus (Duo Jardin, Au gré du jardin et Jardin du Mayet)

mais qui cette année s'est adjoint un membre de choix.

 Piloté de main de maitre par le Duo Jardin, organisateur de la semaine, ce furent   6 jardins et 3 pépinières

(voir sur les blogs des un(e)s et des autres les futurs reportages)  autour de la baie de Somme

IMG_20190717_0001

La liste ?

Dans l'ordre des visites

Reflet de jardin

Pepinière Mela Rosa

Maizicourt

Sericourt

Pepinière A. Breuvart

Jardin de Marie Ange

O jardin Paisible

Pepinière Hennebelle

Jardin des Lianes

Des rencontres très fortes avec chacun et chacune

et de si bons moments de partage !

Visiter de tels jardins, forcement cela rend humble mais quand on s'aperçoit

que l'on partage tout de même une idée avec l' un d'entre eux

eh bien ça le fait !

P1130602

Vigne vierge en couvre sol (Parthenocissus)  chez Reflet de jardin 

une bonne idée n'est ce pas? surtout à l'automne

Chez Rouge Cabane, la même vigne(pas taillée joliment comme sur la photo précédente) 

également pour cacher le talus du fond du jardin

P1130984

Comment cela cela n'a rien à voir ? J'en conviens volontiers et

 je ne prétends pas rivaliser mais toujours est il que c'est un couvre sol ultra efficace !

 

Par contre il fut un rendez totalement manqué, c'est celui avec l'albizia

 P1130976

 juillet 2019

8JUILLET2018

juillet 2018

Chercher l'erreur ! et si quelqu'un a une explication ... je prends ...

Bonnes vacances à tous !