Invitée par Marie Claude à présenter nos persistants,

j'ai très envie de répondre à sa sollicitation

puisqu'entre Rouge Cabane et les persistants c'est une grande histoire !

rouge cabane

  sauf avec les conifères pour lesquels  décidement je n'ai que peu de goût

et qui doivent bien  le sentir car mes tentatives pour les apprivoiser

se sont soldées par de cuisants (et coûteux)  échecs.

Il en va de même pour les buis,

et là, je ne peux que m'en féliciter au vu des galères engendrées par la pyrale et les champignons.

BUIS

un seul buis  ici  dont j'ai  d'ailleurs perdu le nom :

panaché, il pousse naturellement dégingandé et n'a pas subi d'attaque de pyrales

( mais peut être estiment  elles que cela ne vaut pas le coup de se déranger pour un seul buis ?)

 alors quelle alternative aux buis ?

quand on veut comme moi des boules, des coussins et autres "compressions végétales" à la E. Tymen

Première possibilité :

les lonicera nitida

adoptés ici sans restrictions

 sans touver que ce soit trop contraignant en matière de taille

2/3 fois par an mais avec mon outil magique(1) cela va très vite

P1090834

les cultivars sont nombreux et permettent de faire varier les plaisirs

j'aime particulièrement  Lemon Beauty,  Ophelie, Silver Cloud, Red Tips, Maigrün....

 

Autre possibilité

les Phillyrea angustifolia ou filaires à feuilles étroites

(rustiques -15°) qui existent aussi à feuilles larges

P1090832

(j'attends avant de les tailler qu'ils aient pris un peu de volume !)

 

Pour l'équilibre d'un jardin, on recommande d'utiliser un 1/3 de végétaux persistants :

je suis loin de ces préconisations

puisque le jardin est presque totalement composé de persistants

et pas n'importe lesquels

puisque la plupart relèvent de la catégorie

des "passe partout"

vous savez ceux que personne ne remarque, ceux dont personne ne parle ,

ceux dont personne ne veut dans son jardin !!!

mais je l'assume très bien, voire même le revendique car

ils sont mon quotidien quand en hiver le matin j'ouvre mes volets

vue

(si cette rocaille  vous ne l'avez pas déjà vue des dizaines de fois ! )

 

On fait la tournée des "passe partout" ?

Cotoneaster franchetii

 largement utilisés ici

outre le fait qu'ils se plient facilement à la mise en boule,

leur couleur vert de gris apporte un peu de douceur à côté des verts soutenus

COTO3

 Cotoneaster lacteus

 petites baies rouges qui égaient l'hiver tout en offrant nourriture  aux oiseaux

cotonoaester

 je tente même un essai de "bonsaîfication" à partir d'un semis spontané

COTO

il faut juste être vigileant et rafraichir la coupe régulièrement (ce n'est rien à faire avec l'outil qui va bien )

et en deux ans j' ai obtenu  un joli coussin

 

cotoneaster salicifolius rothschildianus

j'ai fait des pieds et des mains pour l' obtenir et il a bien failli ne pas survivre à un excès de négligence :

  planté un peu à la va vite en décembre dernier sans l'entourer d'un grillage protecteur, il a fait le délice des chevreuils

chouchouté , il est enfin reparti ...

 

 rot

pourquoi celui là ?

et bien pour son bois jaune, sa floraison blanche printanière et ses fruits jaunes en grappe !

comme les cotoneasters sont boudés, j'ai eu un mal fou à le trouver !

 

c


cotoneaster dammeri radicans

pratique pour cacher mes nombreux tas de pierres

 

 COTO2

 

D'autres sans grade !

eleagnus ebbingei

qui pousse là où rien d'autre n'avait voulu pousser

(un petit clin d'oeil à Bénédicte)

chalef

 viburnum tinus au  fond du jardin

P1090829

 prunus lusitanica (laurier du portugal)

portugal

 

aujourd'hui je ne parlerai pas des Choisyas

d'autant plus que Maryse leur a consacré un article très documenté

ni des abelias et de leurs nombreux cultivars qui résistent si bien à la sécheresse

abelia

ni des aucubas, mahonias et osmanthus plantés en sous bois

bois

ni des photinia(s?) j'ai un doute sur le pluriel

P1090837

photinia pink crispy (présent de Maryse)

ni des Bergenias

pourtant si commodes pour garnir les endroits où il est difficile de passer la tondeuse

P1090828

P1090836

 pas plus que des méditerranéennes

comme le myrte commun

myrthe

et autres cistes

cistes

 l'un comme les autres résistant mieux au froid qu'on ne le croit tout en ne craignant pas la sécheresse

 

ni du nandina, ou autres ligustrum, euonymus qui apportent un peu de couleur

P1140537 

 d'ailleurs qui a dit que les persistants étaient forcement verts ?

 

 bergenia bressigham ruby

BERGE1

mahoberberis

mahoberberis 

 Je suis loin d'avoir fait le tour de tous les persistants du jardin mais ce sera l'occasion d'un autre article !

 

(1) l'outil qui va bien c'est le petit taille haie sur batterie sthil (hsa 25) dont la longueur de coupe de 20 cm est parfaite pour les petites boules.